Le test du dessin de la famille

Le test du dessin de la famille est le test d’affectivité par excellence pour les enfants. Le coach va évaluer la façon dont l’enfant ou l’adolescent perçoivent les relations de leur entourage le plus proche. C’est une manière simple d’évaluer les liens de la communication et la façon dont les enfants construisent leur réalité vis-à-vis leurs relations familiales.

Ce test existe depuis plus de soixante ans. Le psychiatre Miles Porot est son auteur en 1951. C’est une des techniques les plus communs pour évaluer la personnalité d’un enfant de 5 à 16 ans. Il est avec le test de l’arbre le plus utilisé.

Cet exercice est pratiqué en même temps que d’autres tests et entretiens. Ensemble, ils peuvent nous fournir les informations suffisantes pour mieux comprendre les sentiments, les relations familiales et le niveau de maturité affective de l’enfants.

Quel est l’objectif du test du dessin de la famille ?

Les dessins et le jeu sont deux moyens pour le diagnostic psychologique infantile. Le test du dessin de la famille est donc une ressource essentielle pour le coach infantile. On obtient les informations suivantes :

  • appréhender l’adaptation de l’enfant dans son environnement familial.
  • définir liens affectifs.
  • ressentit des enfants dans leur relations familiales.
  • mettre en avant de possibles conflits avec le ou les membres de la famille.
  • Evaluer la maturité de l’enfant.
  • comprendre le type de communication familiale.

On ne cherche pas seulement à obtenir un dessin on cherche l’aspect émotionnel avant tout. Le coach devra engager un dialogue avec l’enfant pendant qu’il dessine. Trait après trait, ligne après ligne, le petit doit dévoiler ses sentiments, émotions et ses préoccupations.

Comment se déroule le test du dessin de la famille ?

  • On donne une feuille et des crayons de couleurs à l’enfant.
  • L’enfant doit être dans un endroit où il se sent en confiance.
  • le coach demande à l’enfant dessiner sa famille.
  • l’enfant doit dessiner en toute liberté il est important de lui préciser que ce n’est pas un examen, il n’y a pas de note.
  • ensuite au fur et à mesure que l’enfant dessine, le coach peut commencer à poser des questions.
  • on peut demander poser les choses suivantes : Qui est-ce ? Que fait-il/elle ? Tu t’entends bien avec lui/elle ? Qui est le plus heureux ? Qui est le moins heureux ? …

Il est important que le coach note l’ordre dans lequel l’enfant dessine les différents éléments. Il faut aussi faire attention à la présence de taches, de gommages, de ratures, de doutes au moment de dessiner, etc.

Au départ Le test du dessin de la famille a d’abord été créé à partir d’un point de vue psychanalytique. Actuellement, l’interprétation est plus standardisée. On utilise des éléments statistiques et le coach évalue la situation personnelle de chaque enfant.

Je vais vous donner quelques lignes directrices pour l’évaluation du test.

  • Taille et lieu. Les grands dessins dénotent de la sécurité. En revanche, les petits personnages ou ceux qui sont placés dans un coin de la feuille révèlent des peurs et des insécurités.
  • Courbes et lignes droites. Les dessins avec des angles et des courbes démontrent un dynamisme et une maturité. Ceux où l’on ne voit que des lignes et un faible nombre de formes ou des figures très stéréotypées et pauvres montrent souvent une immaturité ou une inhibition.
  • Ordre et distance. Un aspect qui doit être évalué est l’ordre dans lequel les figures ont été dessinées. Ainsi, il est par exemple habituel que l’enfant commence par dessiner sa mère ou la personne avec laquelle il a une plus grande relation affective. Par ailleurs, un autre détail à prendre en compte est la distance établie entre certains personnages.
  • Omission de certaines figures. Il est assez commun que des enfants oublient de se dessiner eux-mêmes dans ce cercle familial. C’est un fait à évaluer et à prendre en compte. Par ailleurs, l’omission d’un parent (ou des deux) ou des frères et sœurs peut être le reflet d’un rejet de ces derniers.

Attention ce n’est pas la seule source de diagnostic. Mais avec un complément d’entretien et avec d’autre test on aura des informations suffisantes pour être plus concrets et juste dans l’évaluation.

5/5 - (41 votes)

Partager cet article sur les réseaux sociaux